Skip to main content
interventions-pathologies | digestif | appendicite-traitement-medical |

APPENDICITE (traitement médical)



L’appendice iléo-caecal est plus fréquemment appelé « appendice ». Il s’agit d’une structure en forme de doigt de 5 à 10 cm de long et d’1/2 cm de large, reliée au colon ou gros intestin dans la partie inférieure droite de l’abdomen.

Il n’a pas de rôle dans la digestion et son ablation est sans conséquence sur le fonctionnement de l’intestin.
Par contre, il s’agit d’un organe lymphoïde, au même titre que les amygdales et les ganglions, et il joue un rôle de protection contre les infections.

 
L’appendicite

C’est une infection de l’appendice due aux nombreuses bactéries présentes dans l’intestin et qui peut être favorisée par des selles qui se bloquent dans l’appendice.
Au début, l’appendice est augmenté de volume et sensible, puis il peut former un abcès avec du pus et/ou se perforer et se vider dans l’abdomen, entraînant une péritonite. L’infection peut diffuser à tout l’abdomen et au sang (septicémie), mettant alors en danger la vie de l’enfant.

C’est la principale cause de chirurgie en urgence chez les enfants. Elle se manifeste le plus souvent par des douleurs abdominales inférieures droites, une légère fièvre, des vomissements. A un stade plus évolué, l’abdomen peut être tendu et très douloureux, la fièvre élevée, et l’enfant très fatigué.

Bien que fréquente, l’appendicite n’est pas facile à diagnostiquer avec certitude car d’autres maladies peuvent donner les mêmes signes chez les enfants : infection urinaire, gastro-entérite, infection virale, infection pulmonaire... C’est pourquoi des examens complémentaires (échographie et analyses sanguines) sont souvent utiles pour préciser le diagnostic.

Certaines appendicites aigues peuvent être traitées par des antibiotiques de façon efficace.

Le chirurgien peut être amené à proposer ce traitement aux parents.

Indications du traitement médical :

Appendicite aigue simple.

Modalités :

Le traitement antibiotique associé à des médicaments contre la douleur est donné par la bouche pendant une semaine.
Si l’enfant présente des vomissements et un état général altéré, le traitement débute en hospitalisation pour 48 heures avec un traitement en perfusion.

L’enfant est revu par le chirurgien avec une échographie de contrôle 7 à 10 jours après le début du traitement.

Evolutions possibles :

L’efficacité du traitement est jugée sur les 48 heures qui suivent :
Lorsque le traitement est efficace, l’état clinique de l’enfant s’améliore très rapidement et l’enfant peut retourner à l’école dans les 48 heures
Lorsque le traitement est inefficace, l’état clinique de l’enfant ne s’améliore pas et il faut l’opérer.

Le risque de péritonite sous traitement antibiotique est extrêmement faible.

Suites à moyen et long terme :

Le risque de récidive d’appendicite aigue est de l’ordre de 10 à 15 % dans l’année qui suit.

Lors de la consultation de contrôle, il peut être décidé d’opérer l’enfant en différé, « à froid ». Ceci peut être proposé lorsque l’appendice est mal placé (sous hépatique, rétrocaecal, mésocoeliaque).

Le traitement chirurgical peut également être proposé à la suite d’un 2° épisode d’appendicite aigue.

Télécharger : fiche d’information : APPENDICITE MEDICALE